ingrédients produits cosmétiques : réglementation
janvier 10, 2022

Les ingrédients dans les produits cosmétiques

Les produits cosmétiques regroupent une large gamme de produits de grande consommation destinés au soin du visage et du corps, des cheveux, à la protection solaire, au maquillage ou à l’hygiène bucco-dentaire.

Ceux-ci peuvent être composés d’une seule substance ou d’un mélange de substances ayant chacune une fonction bien précise dans le produit fini.

Mais qu’est-ce qu’un ingrédient cosmétique ?

D’après le règlement (CE) n°1223/2009 dit « règlement cosmétique » qui encadre les produits cosmétiques, on entend par « ingrédient » toute substance ou mélange utilisé de façon intentionnelle dans le produit cosmétique au cours du processus de fabrication.

Toutefois, ne sont pas considérées comme ingrédients les impuretés contenues dans les matières premières utilisées et les substances techniques subsidiaires utilisées dans le mélange mais ne se retrouvant pas dans la composition du produit fini.

Ces ingrédients cosmétiques assurent différentes fonctions. Ils sont donc très variés et sont regroupés en plusieurs familles.

Les grandes familles d’ingrédients des produits cosmétiques

Qu’ils soient d’origine naturelle ou synthétique, ces ingrédients apportent de la texture ou servent à stabiliser, conserver, faire mousser…et sont généralement regroupés dans les familles suivantes :

Les agents de texture qui sont incorporés dans une formule pour modifier, adapter ou ajuster l’aspect physique et visuel de la texture du produit

Les actifs qui donnent une efficacité précise au produit cosmétique

Les tensio-actifs qui permettent à deux substances non miscibles de se mélanger, telles que l’eau et l’huile dans le cas de nombreux produits cosmétiques. Ils peuvent être détergents, mouillants, dispersants, émulsifiants, moussants…

Les opacifiants qui modifient l’apparence du produit cosmétique fini et rendent le produit opaque en agissant sur la lumière

Les conservateurs qui sont des agents antimicrobiens indispensables pour garantir la bonne conservation des produits cosmétiques et éviter d’éventuelles contaminations

Les colorants qui permettent d’obtenir la couleur recherchée au produit

Les filtres solaires qui absorbent ou réfléchissent les rayons UV provenant de la lumière solaire ou artificielle et qui ont pour but de protéger la peau contre les rayons ultraviolets

Les parfums qui sont des combinaisons de substances naturelles ou synthétiques et qui ont pour but de donner une odeur spécifique au produit

L’ensemble des ingrédients qui composent le produit se retrouve sur l’emballage de celui-ci. On parle alors de liste d’ingrédients ou liste INCI.

Qu’est-ce que la dénomination INCI ?

 D’après l’article 33 du règlement cosmétique, la Commission européenne établit et met à jour un glossaire des dénominations communes des ingrédients. À cette fin, elle prend en compte les nomenclatures reconnues au niveau international, notamment la nomenclature internationale des ingrédients de produits cosmétiques (INCI).

INCI est l’acronyme de « International Nomenclature for Cosmetic Ingredients » soit la nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques.

En l’absence de dénomination commune, les ingrédients sont mentionnés selon une nomenclature reconnue.

Attention tout de même, ce glossaire ne constitue en aucun cas une liste des substances dont l’utilisation est autorisée dans les produits cosmétiques.

Les ingrédients de la liste INCI apparaissent généralement en latin et en anglais afin de faciliter la compréhension du plus grand nombre, à travers le monde. On retrouve par exemple le nom latin HELIANTHUS ANNUUS SEED OIL pour l’huile de tournesol…

La liste INCI présente sur le packaging détaillant la totalité des ingrédients contenus dans la formule n’est pas volontaire mais bien obligatoire. En effet, la réglementation cosmétique impose entre autres aux metteurs sur le marché européens de produits cosmétiques d’apposer la liste des ingrédients sur l’emballage en caractères indélébiles, facilement lisibles et visibles.

Voyons maintenant quelles sont les règles d’étiquetage de la liste d’ingrédients

C’est à l’article 19 du règlement cosmétique relatif à l’étiquetage des produits cosmétiques que l’on trouve l’information.  

La liste des ingrédients est en effet établie dans l’ordre décroissant de leur importance pondérale au moment de leur incorporation dans le produit cosmétique.

Les ingrédients dont la concentration est inférieure à 1 % peuvent être mentionnés dans le désordre après ceux dont la concentration est supérieure à 1 %.

Cela signifie donc que le premier ingrédient de la liste est celui qui est présent en plus grande quantité dans le produit.

L’article 19 mentionne également pour les ingrédients particuliers suivants que :

-Tout ingrédient présent sous la forme d’un nanomatériau doit être clairement indiqué dans la liste des ingrédients. Le nom de l’ingrédient est suivi du mot «nano» entre crochets

-Les compositions parfumantes et aromatiques et leurs matières premières sont mentionnées par les termes «parfum» ou «aroma». Il convient d’indiquer, selon leur concentration et selon l’usage du produit (rincé ou non rincé), la présence des allergènes que l’on retrouve dans ces compositions parfumantes et qui font partie des 26 allergènes dits « étiquetables »

-Les colorants autres que ceux destinés à colorer les cheveux ou le système pileux du visage, à l’exception des cils, peuvent être mentionnés dans le désordre après les autres ingrédients cosmétiques. La nomenclature utilisée pour indiquer ces ingrédients est la nomenclature CI (Colour Index). Pour les produits cosmétiques décoratifs, tels que les produits de maquillage mis sur le marché en plusieurs nuances, l’ensemble des colorants utilisés dans la même gamme peut être mentionné, à condition d’y ajouter les mots « peut contenir » ou le symbole « +/- »

Vous l’aurez compris, il existe donc des règles bien définies pour lister l’ensemble des ingrédients contenus dans un produit cosmétique et le statut réglementaire peut, d’un ingrédient à un autre, être différent.

Le statut réglementaire des ingrédients

Tous les ingrédients n’ont en effet pas le même statut réglementaire.

Le règlement cosmétique contient des annexes qui listent certaines substances réglementées.

Il existe plusieurs catégories de substances :

-Les substances interdites qui sont listées à l’annexe II du Règlement (CE) n°1223/2009

-Les substances soumises à restriction qui sont listées à l’annexe III du Règlement (CE) n°1223/2009. Ces substances sont autorisées sous certaines conditions. L’annexe précise alors le pourcentage maximal à ne pas dépasser. Certaines restrictions peuvent également s’appliquer à une cible spécifique (bébés, femmes enceintes…), à une certaine catégorie de produits, à une zone d’exposition…

-Les colorants autorisés qui sont listés en annexe IV du Règlement (CE) n°1223/2009. Seuls les ingrédients de cette liste ayant une fonction de colorant peuvent être utilisés dans le produit

-Les agents conservateurs qui sont listés en annexe V du Règlement (CE) n°1223/2009. Seuls les ingrédients de cette liste ayant une fonction de conservation peuvent être utilisés dans le produit

-Les filtres ultraviolets qui sont listés en annexe VI du Règlement (CE) n°1223/2009. Seuls les ingrédients de cette liste ayant une fonction de filtre UV peuvent être utilisés dans le produit

Les substances CMR (Cancérogènes, Mutagènes et Reprotoxiques) qui sont interdites en cosmétique mais qui selon leur classification et selon certains cas peuvent être utilisées

Quant aux substances qui ne se retrouveraient dans aucune de ces annexes, c’est qu’elles ne sont tout simplement pas soumises à des restrictions particulières.

 

Vous voulez savoir si la composition de votre produit est conforme à la réglementation européenne ? AP COSMETIC CONSULT peut réaliser cette vérification pour vous ! Prenez contact ici.