impact environnemental en cosmétique : système de notation des produits de beauté
septembre 23, 2021

Vers un système de notation de l'impact environnemental en cosmétique ?

Les 5 géants mondiaux L’Oréal, LVMH, Natura &Co, Henkel et Unilever ont annoncé, dans un communiqué de presse datant du 20 septembre 2021, une collaboration autour d’un système de notation de l’impact environnemental en cosmétique.

Répondre aux attentes des consommateurs en matière de transparence

Cette collaboration a pour but « d’aboutir à un dispositif qui soit commun à l’ensemble des entreprises du secteur de la cosmétique et qui fournisse aux consommateurs des informations claires, transparentes et comparables grâce à une méthodologie scientifique commune ».

Ce dispositif vise à noter l’impact environnemental des produits cosmétiques sur des aspects tels que la formule, l’emballage et l’usage afin de répondre aux exigences grandissantes des consommateurs à la recherche de transparence en leur permettant de comparer des produits cosmétiques au sein d’une même catégorie grâce à un score global prenant en compte l’ensemble de leur cycle de vie.  Cela permettra ainsi aux consommateurs de faire des choix de consommation plus durables.

Une initiative ouverte à l’ensemble des acteurs du secteur de la cosmétique

Un consortium sera alors créé. Celui-ci sera ouvert à l’ensemble des entreprises du secteur de la cosmétique souhaitant collaborer, quelles que soit leur taille ou leurs ressources.

Toutes les structures souhaitant s’associer à ce système bénéficieront ainsi du partage des connaissances des cinq fondateurs dans le développement de dispositifs d’évaluation de l’impact environnemental (tels que ceux conçus par Henkel, L’Oréal, LVMH, Natura &Co et Unilever) et de systèmes d’affichage environnemental et social (tel que celui développé par L’Oréal) et seront invitées à apporter leur expérience.

Un système de notation reposant sur une méthodologie scientifique

L’Oréal, LVMH, Natura &Co, Henkel et Unilever devraient s’appuyer sur le cabinet de conseil Quantis.

Le consortium consultera également des experts externes, notamment des scientifiques, des universitaires et des ONG tout au long du process pour garantir l’intégrité continue de leur approche. Cosmetics Europe a accepté de suivre les activités du consortium en tant qu’observateur.

Les 4 objectifs sont de créer :

-Une méthode de mesure des impacts environnementaux commune tout au long du cycle de vie des produits, et adossée aux principes du « Product Environmental Footprint » (PEF, la méthode scientifique de l’Union européenne pour quantifier l’empreinte environnementale des produits)

-Une banque de données commune sur les impacts environnementaux d’ingrédients et matières premières standards utilisées dans les formules, emballages ainsi que durant l’utilisation

-Un outil commun permettant à chaque marque de calculer l’impact environnemental de chacun de ses produits, et utilisable par des non-spécialistes

Un système de notation harmonisé comprenant par exemple un score allant de A à E et permettant au consommateur de comparer facilement les produits. La méthodologie, les bases de données et l’outil de ce système seront vérifiés par des auditeurs indépendants

Les entreprises souhaitant en savoir plus sur cette initiative sont invitées à contacter contact@ecobeautyscore-consortium.org.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur l’ensemble des services d’AP COSMETIC CONSULT, veuillez vous rendre ici. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.